Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent. Comparateur

Les points-clés à retenir sur le crédit professionnel

point-clé-crédit-professionnel
23Fév

Pour lancer une nouvelle entreprise ou dans le cadre de l’exploitation d’une société déjà existante, les entrepreneurs demandent dans la majorité des cas un prêt professionnel. Il s’agit d’un crédit destiné exclusivement aux personnes physiques ou morales exerçant une activité professionnelle indépendante. Quel que soit le secteur dans lequel vous travaillez ou la taille de votre compagnie, vous pouvez solliciter ce type de financement. Pour une meilleure compréhension de ce qu’est le crédit professionnel, il convient de préciser quelles sont ses particularités et les conditions à respecter pour en bénéficier.

Les caractéristiques principales d’un crédit professionnel

À noter d’emblée que ce type de financement peut être utilisé aussi bien pour créer une nouvelle entreprise que pour le faire fonctionner. Plusieurs points sont à retenir en ce qui le concerne.

Le montant nominal du prêt

Il s’agit de la somme d’argent qu’un organisme de crédit met à votre disposition pour financer votre entreprise. Son montant est fonction de la nature de votre projet et de sa faisabilité. L’établissement d’un business plan vous permet de déterminer vos besoins de financement. Il est conseillé de solliciter l’aide d’un expert-comptable pour ce faire. Une simulation de crédit professionnel est aussi le meilleur moyen pour connaître le montant du prêt que vous pouvez demander.

démarche-micro-crédit

Les conditions de remboursement

Elles sont convenues entre la banque et le demandeur. Les négociations pour fixer les modalités de paiement se déroulent avant la signature même du contrat de prêt. Plusieurs situations peuvent être prévues. Il en est par exemple :

  • de la possibilité d’un remboursement différé,
  • d’un paiement anticipé partiel ou total.

Le taux d’intérêt du prêt professionnel

Il constitue la rémunération de la banque auprès de laquelle vous avez souscrit votre demande de crédit. Elle représente la contrepartie du financement et du risque que court l’organisme prêteur. Il sera plus élevé si le risque est important. Il dépend également de la durée du prêt. À titre de référence, il est de 1,31 % pour un crédit contracté sur 8 à 20 ans pour financer des murs commerciaux. Sur une période de 5 à 7 ans, ce taux est de 1,13 % s’il est conclu pour des projets d’investissements ou de fonds de commerce.

La durée d’amortissement

Elle correspond au nombre de mois ou d’années durant lesquelles l’emprunteur doit rembourser son crédit. Elle varie en fonction de la nature du projet à financer. Généralement, elle oscille entre 2 ans pour une d’acquisition de matériel professionnel à 15 ans pour de l’immobilier.

Les points à considérer pour obtenir un crédit professionnel

Il convient de rappeler que les entreprises peuvent demander un crédit professionnel pour financer l’achat d’équipement nécessaire à son activité et aussi pour disposer de locaux. Une acquisition de véhicule professionnel et un besoin de trésorerie peuvent également justifier la souscription d’un tel prêt. Pour en bénéficier, il faut savoir convaincre les banques en présentant un excellent dossier.

Avoir une situation financière solide

Pour réussir à persuader les établissements de crédit à vous accorder un prêt, votre société doit être en mesure de proposer au moins 30 % du montant de votre besoin de financement. C’est l’une des conditions sine qua non que les banques exigent avant d’accéder à votre demande. Le requérant doit également souscrire une garantie pour couvrir la somme d’argent requise. L’organisme prêteur veillera aussi à la pertinence de la transaction. Pour ce faire, il va vérifier entre autres :

  • la stabilité financière de l’entreprise,
  • l’existence des garanties apportées par le client,
  • la finalité du crédit professionnel
crédit-création-entreprise

La faisabilité de votre projet

Il doit avoir fait l’objet d’une étude de marché et de recherche approfondie pour convaincre la banque à vous accorder un crédit. Elles constituent en quelque sorte une garantie pour le prêteur quant à la réussite de votre entreprise. Le projet que vous envisagez de financer doit être en cohérence avec la somme que vous demandez. Pour connaître le montant du prêt que vous devez emprunter, il est recommandé de faire une simulation de crédit professionnel.

La solvabilité de votre société

L’une des choses auxquelles les établissements prêteurs accordent le plus d’importance lors de l’examen d’un dossier de demande de crédit est la solvabilité de l’emprunteur. Pour une entreprise, elle consiste en sa capacité à honorer ses dettes et ses différentes échéances à court et à long terme. Pour la mesurer, les banques vont étudier plusieurs paramètres. Ce sont notamment :

  • le ratio d’autonomie financière : elle correspond à la part des financements propres dont dispose l’entreprise. Elle peut se mesurer en fonction de l’activité de l’entreprise. Pour l’obtenir, il faut diviser les capitaux propres par le total bilan,
  • la capacité de remboursement : elle représente l’aptitude d’une société à payer son endettement net au moyen de sa capacité d’autofinancement,
  • Le ratio de liquidité général : c’est un moyen de vérifier que les actifs à moins d’un an sont plus importants que les dettes qu’il faut payer à moins d’un an,
  • le taux de couverture de la dette : il permet de savoir si votre compagnie est capable de régler les échéances de remboursement d’emprunt avec les marges d’exploitation qu’elle génère.