Attention, emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent. Comparateur

À quoi peut servir un micro crédit ?

21Mar

À l’initiative de la fondation de la Grameen Bank, le micro crédit a été popularisé par Muhammad Yunus en Bangladesh pour venir en aide aux exclus des prêts bancaires classiques dans le pays. En prêtant de faibles sommes aux habitants de zones rurales, ce type de crédit visait à améliorer les conditions de vie des plus défavorisées et à favoriser la création de richesses. Aujourd’hui, ce mini prêt est disponible dans plus de 100 pays dans le monde, dont la France, la Belgique et la Suisse pour financer divers projets.

Qu’est-ce qu’un micro crédit ?

En France, un micro crédit fait référence à un prêt d’un faible montant qui vise à offrir aux personnes exclues du système bancaire classique une ressource financière pour réaliser ses projets. Cela concerne surtout les personnes qui bénéficient d’une aide sociale notamment les chômeurs, les bénéficiaires du RSA, les personnes âgées, mais aussi les travailleurs précaires et plus généralement les personnes à faible revenu. Aussi, il est possible de souscrire à ce type de prêt même si on n’est pas dans l’une de ces situations.

Une demande de micro crédit donne généralement accès à un prêt d’un montant entre 300 et 3 000 €. Ce dernier peut aller jusqu’à 5 000 € pour des cas exceptionnels. Quant à la durée du prêt, elle peut varier de 6 à 36 mois en fonction du montant emprunté, mais aussi de l’organisme prêteur. Elle peut être rallongée jusqu’à 48 mois ou même 60 mois pour certains cas. Le remboursement anticipé est également possible, et cela sans pénalité. Sans frais de dossier, le taux d’intérêt d’un micro crédit varie entre 1,5 et 4%. On distingue généralement deux types de micro crédit. Un premier qui permet de financer un projet d’insertion sociale ou professionnelle et un second qui constitue une aide à la création d’entreprises.

Micro crédit personnel

achat-bien-consommation

Ce type de crédit s’adresse surtout aux personnes rencontrant un échec financier ou social. Les situations varient d’un cas à un autre, mais généralement il s’agit surtout de personnes ayant vécu un divorce, un décès ou encore une situation financière instable. Dans ces cas-là, le micro crédit personnel va permettre de financer des dépenses courantes ou un projet qui favoriserait l’insertion sociale ou professionnelle. Il peut aussi bien financer l’acquisition de biens de consommation que l’accès à un service.

Un micro crédit destiné à l’insertion sociale vise habituellement à améliorer la situation sociale de l’emprunteur. Les fonds débloqués peuvent notamment financer l’achat d’un mobilier de première nécessité tels que les tables, les chaises, le lit, le réfrigérateur ou encore la micro-onde. Pour les personnes rencontrant des problèmes de santé importants, il est possible d’utiliser le crédit pour financer les soins dentaires, pour acheter des lunettes ou encore des prothèses auditives.

Quant à celui destiné à l’insertion professionnelle, il permet notamment de financer l’achat d’un véhicule ou le financement d’un permis de conduire qui va permettre à un emprunteur en chômage ou en travail de précarité de trouver un travail. Les fonds débloqués peuvent également être utilisés pour le financement d’une formation professionnelle qui va permettre d’augmenter ses chances d’accéder à un emploi stable. Enfin, le prêt peut servir de caution ou encore aider à payer les frais liés à un déménagement.

Micro crédit professionnel

Ce second type de micro crédit a été conçu pour les personnes à faible revenu, au chômage ou encore avec une capacité de remboursement trop faible qui souhaiterait créer leur propre entreprise. Que ce soit dans l’agroalimentaire ou encore les services, ce type de prêt permet de financer tout type de projet de création d’entreprises dont l’activité s’exerce en France. Toutefois, ce type de micro crédit est soumis à plusieurs conditions de souscription.

-Les conditions d’obtention

Pour qu’une demande de micro crédit professionnel soit accordée, il est nécessaire que l’entreprise de l’emprunteur soit en cours de création ou dispose d’au moins cinq années d’existence. Le souscripteur du crédit doit également tenter de déposer un dossier auprès des établissements bancaires classiques avant de s’orienter vers un organisme de crédit. Enfin, le besoin de financement ne doit pas excéder les 10 000 €. Contrairement au micro crédit personnel, une personne doit se porter garante d’au moins 50% du micro crédit accordé.

-Les projets professionnels éligibles à un micro crédit professionnel

Plus concrètement, le financement issu d’un micro crédit professionnel est utilisé pour le financement de l’acquisition d’un stock ou encore de matériel de production ainsi que d’un véhicule ou encore pour remplir la trésorerie. Dans tous les cas, un micro crédit professionnel doit financer une importante facette de la production de l’entreprise pour que cette dernière soit lancée.

-Les caractéristiques d’un micro crédit professionnel

Comme tout type de prêt, un micro crédit est rémunéré par un intérêt allant de 5 à 7,5% selon l’organisme de micro crédit. Toutefois, il est possible de remplacer les intérêts par des frais de dossier. Quant au remboursement du prêt, la durée ne doit pas dépasser les 36 à 48 mois sauf en cas d’un différé de remboursement accordé par l’organisme prêteur. Pour un micro crédit professionnel, le principal organisme de prêt demeure l’ADIE. Toutefois, il existe d’autres organismes agréés à des réseaux bancaires.

Les organismes de micro crédit habilités

organisme-micro-crédit

Pour souscrire à un micro crédit que ce soit personnel ou professionnel, il est indispensable de s’adresser à des organismes spéciaux qui prennent en charge ce type de prêt. La CAF, la Croix-Rouge, la Caisse des Dépôts ou encore l’ADIE font partie de ces organismes qui accordent un micro crédit.

La CAF

La CAF ou encore la Caisse d’Allocation Familiale est un organisme constituant la branche familiale de la sécurité sociale française. Si sa mission s’axe surtout autour des salariés, des travailleurs et des travailleurs indépendants, elle accorde également des micros crédits. Les fonds débloqués par cet organisme ont surtout pour but de financer l’achat d’équipements ménagers comme un réfrigérateur, un lave-linge, un appareil de chauffage ou tout équipement de cuisine ou destiné à un bébé.

Les minis prêts accordés par la CAF s’adressent surtout au ménage modeste qui ne dispose pas des moyens financiers nécessaires pour s’offrir des mobiliers de première nécessité. Toutefois, le montant du micro crédit ne peut dépasser les 700 €. Pour pouvoir être éligible à ce prêt, il faut disposer d’au moins un enfant à charge au sens des prestations familiales ainsi que d’un quotient familial inférieur ou égal à un seuil défini par la CAF de son département. Son taux d’endettement ne doit pas également dépasser les 33%.

La Croix Rouge

La Croix-Rouge est un des plusieurs organismes où on peut faire une demande de micro crédit social pour le financement d’un projet personnel. Si l’organisme n’a pas établi des critères précis quant aux projets éligibles à ce mini prêt, il a notamment spécifié que les fonds débloqués ne doivent pas servir pour solder une dette ou encore répondre à un besoin de trésorerie. En partenariat avec des établissements bancaires, la Croix-Rouge se porte garante du micro crédit auprès de ces derniers.

Toutefois, l’étude du dossier se fait par un accompagnateur issu de l’organisme. Facile d’accès, les prêts accordés par la Croix-Rouge varient généralement de 300 à 3000 €. Comme pour le micro crédit accordé par la CAF, la durée de remboursement s’étale généralement de 6 à 36 mois. Quant au taux d’intérêt, il est fixé en moyenne à 4%, mais il dépend surtout de la banque partenaire. Néanmoins, il est important de noter qu’aucuns frais de dossier n’est applicable à ce type de prêt.

La Caisse des dépôts

Pour un micro crédit professionnel, la Caisse de Dépôts peut être d’une grande aide. En effet, cet organisme est capable de mettre en relation des entrepreneurs qui ont besoin de fonds pour réaliser leur projet de création d’entreprises. Cet organisme travaille en collaboration étroite avec des réseaux d’initiative. A proprement dit, la Caisse de Dépôt ne fournit pas de fonds. Toutefois, elle peut être d’une grande aide dans la recherche d’un financement pour un entrepreneur.

L’ADIE

ADIE ou encore Association pour le Droit à l’Initiative Economique est un acteur important du micro crédit. Les financements accordés par cet organisme s’adressent surtout aux entrepreneurs qui souhaitent obtenir un micro crédit professionnel pour la création d’une entreprise ou encore le développement de projets professionnels. Si l’ADIE focalise surtout ses actions dans le domaine de l’entrepreneuriat, l’organisme dispose d’un volet qui finance les projets liés à l’insertion professionnelle.

Un micro crédit professionnel accordé par l’ADIE est généralement plafonné à 10000 € remboursable sur 6 à 36 mois. Le taux d’intérêt est fixé à 7,5% avec une contribution de 5% pour le coût de fonctionnement de l’organisme. Quant au prêt de mobilité, il permet de financer le coût de permis de conduire, l’achat ou encore la réparation d’un véhicule. Le montant maximum accordé pour ce type de prêt se limite à 5000 € avec un taux d’intérêt à 7,5%. Pour un micro crédit destiné à l’insertion professionnelle, le taux d’intérêt de l’ADIE est beaucoup plus élevé. Néanmoins, ils peuvent être remplacés par des frais de dossier.